Cancer du rein : transplantation de cellules souches

   Europe: Philippe Busquin pour un débat pluraliste sur la biotechnologie
Loi sur le génie génétique discutée au Conseil des Etats: Pas de moratoire sur les OGM dans le domaine non humain
Suisse : prise de position de la Commission Nationale d’éthique sur la recherche sur les cellules souches embryonnaires
La Commission nationale d’éthique pour la médecine humaine (CNE-NEK) a communiqué le 18 juin 2002 sa prise de position fondamentale sur la recherche impliquant des cellules souches embryonnaires. La majorité recommande au législateur d’autoriser, sous certaines conditions, l’utilisation des cellules souches prélevées sur des embryons « surnuméraires » pour la recherche et les applications thérapeutiques. Une minorité préconise l’interdiction de toute expérimentation sur les embryons.

Selon un rapport de scientifiques des National Institutes of Health (NIH), il a été possible de traiter avec succès des cancers du rein à un stade avancé, par une greffe de cellules souches.



Le traitement des cancers rénaux est très problématique car il n’agit pas chez la plupart des patients et l’issue de la maladie est souvent fatale. Une greffe de cellules souches prélevées chez un membre de la fratrie des patient(e)s a conduit à un succès thérapeutique dans la plupart de ces cas. L’étude est publiée dans le numéro du 14.9.2000 du "New England Journal of Medicine". 

En raison de l'aggravation de la situation de la fièvre aphteuse en Europe, l'Office vétérinaire fédéral (OVF) a ordonné des mesures de précaution supplémentaires contre la fièvre aphteuse à la frontière. Pour la première fois, dans le cadre de cette épizootie, des interdictions sont édictées aussi pour des produits importés par des particuliers dans le trafic voyageur.